Le 1er avril, Besson communique et la police réprime

Le jeudi 1er avril, alors qu’Eric Besson présente officiellement son projet de loi qui vise à durcir les conditions d’entrée sur le territoire français, des opérations de police coordonnées évacuent deux piquets de grève des sans-papiers grévistes à Paris
(rue de Regard et l’agence Randstad avenue Daumesnil) et conduisent simultanément une perquisition chez un hébergeur associatif et indépendant, Toile Libre
(qui héberge notamment le site du comité de soutien aux grévistes de rue du Regard).

rue du regard

Nous avions déjà évoqué l’évacuation du site FAF-SAB (9 rue du Regard) dans un article précédent; quelques précisions sur le piquet de l’agence Randstad 30 avenue Daumesnil.
Les intérimaires grévistes avaient occupé l’agence pendant 18 mois, avant d’être évacués le 24 mars. Ils campaient depuis devant l’agence. Le 1er avril au matin, en même temps que les interventions rue du Regard et à Toile Libre, les grévistes qui campaient avenue Daumesnil sont évacués par la police, qui démonte les tentes mais ne procède à aucune arrestation.

Une agence Randstad occupée à Nogent

Voici un texte du comité de soutien des grévistes sans-papiers du 12e arrondissement :

Les Travailleurs « Sans Papiers » intérimaires grévistes de l’agence Randstad, 30 avenue Daumesnil, qui avaient été expulsés le 24 mars de leur agence après l’avoir occupée pendant 18 mois, et qui campaient depuis sous des tentes devant l’agence, ont été expulsés par la police, ce matin du Jeudi 1er avril.

D’autres sites occupés par des grévistes notamment FAF-SAB, 9 rue du Regard sont également en cours évacuation. Nous assistons à une nouvelle atteinte des pouvoirs publics aux droits élémentaires des travailleurs.

Les grévistes de l’agence Randstad sont déterminés à poursuivre leur mouvement légitime dans le 12ème arrondissement jusqu’à leur régularisation.

Le Comité de soutien aux grévistes du 12e condamne cette tentative de démantèlement du piquet de grève et continue à appuyer la revendication de leur régularisation immédiate. Le combat des travailleurs sans papiers en grève depuis 18 mois est le nôtre !

Comité de soutien aux travailleurs sans papiers grévistes du 12e : SUD PTT 12e, SUD Rail 12e, UL_CGT 12e,ATTAC 12e, Ligue des Droits de l’Homme 12e, Commune Libre d’Aligre, Collectif de Vigilance Paris 12e pour les droits des étrangers/RESF, CNT-nettoyage, PS 12e, PC 12e, Les Verts 12e, Gauche Alternative 12e, NPA 12e, PG 12e et des citoyens du 12ème.

Toile Libre

L’hébergeur indépendant Toile Libre, perquisitionné le 1er avril par la police dans le cadre d’une « enquête préliminaire » à une procédure judiciaire, existe depuis 2004. Il fournit de l’espace sur internet à prix libre, destiné aux sites militants et alternatifs, en essayant de préserver l’anonymat des utilisateurs. L’équipe de Toile Libre a lancé un appel aux dons en prévision des frais juridiques à assumer.

Nous n’avons pas la moindre idée du motif ni des personnes visées. Toile-Libre n’a rien donné aux forces de l’ordre, il n’y a pas de perte de données. Nous ne savons pas si cette attaque était ciblée (ce serveur hébergeant la base de données du panel où figure vos informations nominatives). Nous encourageons les utilisateurs de Toile-Libre à se méfier et à prendre conscience des lois sécuritaires qui régissent entre autre Internet, ceci en étant que l’exemple.

(Lire le communiqué de Toile Libre.)

La répression touche tous les secteurs !

Allons-nous attendre d’être directement concernés pour réagir ?

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *