Emission du Mardi 18 Février 2014

Vous pouvez directement écouter l’émission :

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Pour télécharger l’émission, il suffit de cliquer sur le lien ci-dessous (ou clique droit « enregistrer la cible du lien sous »)

Télécharger l'émission

SOMMAIRE :

Françafrique, sur le génocide au Rwanda :

Le procès du capitaine Pascal SIMBIKANGWA pour « complicité de génocide »
s’est ouvert devant la cour d’assises de Paris, le 4 février 2014.
L’occasion pour nous de revenir sur les complicités de la France
colonialiste, ainsi que sur les actions du Collectif des Parties Civiles
Pour le Rwanda pour obtenir justice. Nous abordons ce sujet en compagnie
de deux membres de l’association SURVIE qui lutte contre la françafrique.

Lutte des migrants contre les frontières :

Retour sur la révolte et l’émeute au Centre de Rétention de Vincennes qui a eu lieu dans la nuit du 14 Février 2014. Point sur les condamnations et la lutte en cours.

Comments: 1

  1. Caroline says:

    Bonsoir, je suis la compagne de l’un des deux retenu du CRA incarcérés à Fleury-Merogis. Merci pour la diffusion de l’information. Nous avons créer une page Facebook en soutien à Mostapha. Page : soutien à Mostapha – N’hésitez pas à vous ajouter aux camarades solidaires. Merci

    APPEL A LA MOBILISATION & SOLIDARITÉ

    Dans la nuit du 13/02 au 14/02, Mostapha participe, avec la quarantaine d’autre retenus du CRA de Vincennes, à la solidarité mise en place contre l’expulsion d’un co-détenu dont l’affichage au préalable du vol n’avait pas été respecté comme l’oblige la lois.
    En réponse à cette solidarité, 2 personnes sont placées en garde à vue.
    Pour avoir encore une fois voulu croire en la liberté et au respect de la dignité, Mostapha est passé en comparution immédiate le 17/02 : 2 mois d’incarcération avec mandat de dépôt.

    Il est aujourd’hui incarceré à la maison d’arrêt de Fleury-Mérogis. L’Obligation de Quitter le Territoire Français court toujours. Il risque de repartir en centre de rétention dès sa libération et ce pour 45 jours, encore…
    Nous devons contester cette OQTF, pour lui, pour sa vie construite en France depuis 13ans, pour le respect de la dignité et de la liberté.

    La mobilisation est encore plus forte. Merci mille fois pour lui

    http://www.mesopinions.com/petition/droits-homme/remise-liberte-mostapha-bentaher/11466 Pétition : Pour une remise en liberté de Mostapha Bentaher http://www.mesopinions.com

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *