À toutes celles et tous ceux qui luttent contre ce climat nauséabond:
Hier, nous avons été choqués par l’horrible attentat commis à Paris dans les locaux du journal Charlie Hebdo. Nous avons également été choqués par la tuerie du supermarché casher. Nous sommes choqués par toutes les horreurs qui surviennent chaque jour.
Malgré l’immense désarroi provoqué par ces drames, nous n’avons pas pris part aux « marches républicaines », et nous ne répondrons pas à l’appel à « l’unité nationale » aux côtés du PS ainsi que des pires réactionnaires, chefs d’état serials killers  ou impérialistes de ce monde.

Nous ne pouvons pas défiler derrière celles et ceux que nous tenons pour responsables du climat politique actuel, ceux qui dans la plus grande hypocrisie prétendent combattre le fanatisme religieux ici quand ils l’instrumentalisent ou font des alliances tactiques avec lui là bas.

L’injonction à l’unité autour de l’idéologie dominante ne vise qu’à nous enfermer dans une pensée qui évacue les enjeux politiques de la situation. Les tenants de cette idéologie sont ceux qui assoient leur domination grâce au pouvoir de l’argent et  divisent les classes populaires en semant la haine et la peur.

Ce sont les mêmes qui préparent les guerres de demain, que l’émotion collective devrait légitimer. Vers quelle nouvelle étape de leurs guerres coloniales les « grands de ce monde » nous emmènent-ils ? Quelles lois racistes ou sécuritaires nous préparent-ils ? Et à quels degrés seront-elles soutenues ?

Nous n’applaudirons pas non plus la police qui, pour garantir l’ordre de classe, sécuritaire et raciste, oppresse et tue des gens en toute impunité dans les quartiers populaires. Aujourd’hui, l’appareil d’Etat nous appelle par tous les moyens à manifester, quand hier il nous interdisait de descendre dans la rue pour des causes qui nous semblaient justes : cet été contre les massacres à Gaza, ou à la rentrée contre les violences policières.

charlie contrôle charlie

Nous n’entrerons pas non plus dans un consensus créé par le maniement des plus grandes techniques de communication. Nous refusons de nous situer sur la ligne de démarcation tracée par les médias entre bons et mauvais français. Non, nous ne sommes pas Charlie. Nous ne soutenons pas le déversement de représentations racistes, islamophobes et sexistes. La haine projetée contre des minorités par ce journal, sous l’égide de la liberté d’expression est aussi insupportable que les discours des Dieudonné et autres Soral. Cette haine nous ne l’acceptions pas avant, et nous ne l’accepterons pas après.

Les attentats de ces derniers jours vont accentuer la stigmatisation et la répression de tout un pan de la population, avec en première ligne les rroms, les noir-e-s et les arabes : des dizaines d’actes islamophobes et racistes se répandent et s’installent dans une routine qui nous inquiète.

Malgré tout, il n’y a pas lieu de désespérer : l’avenir sera ce que nous en feront. Nous continuerons de relayer les luttes sociales. De tendre nos micros là où les gens se battent. De donner la parole à ceux qui ne l’ont pas. De décrypter les maux de cette société capitaliste et  sécuritaire. De porter la voix de ceux et celles qui portent de réelles valeurs d’émancipation et de solidarité entre les peuples. Contre la haine raciste, les fascismes laïcs ou religieux, le sexisme, l’homophobie, l’islamophobie et l’antisémitisme : nous nous battrons. Nous sommes déterminé-e-s …

L’équipe de l’émission Au Fond Près Du Radiateur

Tous les mardis 19h-20h30 sur la radio FPP 106.3 FM

http://www.aufondpresduradiateur.fr contact : aufondpresduradiateur@no-log.org

Comments: 1

  1. Bernard says:

    Le 18 janvier 2015 à 15 h 30 min, Bernard a dit :
    Votre commentaire est en attente de validation.

    Bonjour,
    Vous écrivez » les fascismes laïcs ou religieux » hors depuis la crise de 1880-1910 entre l’Église et l’État, l’usage s’est établi en France, de réserver les deux orthographes du mot à deux significations différentes : laïc s’écrit des chrétiens qui n’appartiennent pas au clergé ni aux ordres religieux (le nom correspondant est laïcat, « ensemble des laïcs ») ; laïque s’écrit de ce qui respecte strictement la neutralité vis-à-vis des diverses religions , est-ce par inattention ou volontairement le choix de » laïc » , en ce cas il y a doublon .

    D’autre part vous affirmez porter la voix de celles et ceux qui se dressent contre : » le sexisme, l’homophobie, l’islamophobie et l’antisémitisme » très belle et respectueuse déclaration d’intention , mais dans les faits , dans le réel et le quotidien , comment conjuguer ces luttes dans une convergence progressiste alors que le sexisme et l’homophobie sont l’un des piliers , l’un des fondamentaux des trois livres -monothéisme- cela est un fait et non une appréciation , interprétation ou critique du fait religieux .

    Mesdames , Messieurs , soyez assurés de la sincérité de mes interrogations
    Bernard .

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *