Destruction du squat rue Victor Hugo à Bagnolet

En juin 2009, la mairie devient officiellement propriétaire des lieux;

Quelques mois plus tard, le 10 février dernier, elle décide de détruire le site,
qualifié de lieu où se mèlent prostitution, proxénétisme, toxicomanie, et trafics divers.

Dès 6h du matin, une 40aine de personnes sont expulsées de force du squat
et se retrouvent à la rue, en plein hiver, par -5°.

Quelques heures plus tard, le bulldozer néttoyait la rue Victor Hugo, éliminant enfin le bruit et l’odeur.

La mairie communiste justifie cette expulsion par le fait que les personnes concernées
ne sont pas locataires, et qu’il sont donc exclus de la trève hivernale.

Comments: 1

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *