Grèce – Agressions fascistes et violence sociale

Entretien téléphonique en deux parties avec des camarades du réseau Contra Info à Athènes. Réalisé le 24.05.2011. 1ere parie : Depuis le 10 mai 2011 et la mort tragique d’un athénien, il y a un regain d’agressions racistes et fascistes dirigés contre les immigrés et les infrastructures du mouvement social en Grèce. La police collabore concrètement avec l’extrême droite pour faire régner un climat de terreur sur Athènes. Nous revenons donc sur la résistance qui s’organise. (10mn) http://sonsenluttes.net/IMG/mp3/GreceFachos24-05-11-9mn30.mp3 2eme partie : Retour sur l’attaque du commissariat du quartier d’Exarchia à Athènes. (5mn) http://sonsenluttes.net/IMG/mp3/GreceComico24-05-11-4mn20.mp3
En savoir plus

GRECE – Pogroms fascistes

SUR LES AGRESSIONS FASCISTES : À l’aube du 10 mai, un homme de 44 ans a été poignardé à mort par trois inconnus, probablement pour voler sa caméra destinée à enregistrer la naissance de son enfant. Des néonazis organisés ont essayé de profiter de cet incident tragique et de le transformer en un pogrom raciste, appelant à un rassemblement à la jonction des rues Tritis Septemvriou et Ipirou, au centre d’Athènes- à seulement quelques mètres d’Exarchia. Une centaine de personnes se sont rassemblées, y compris des gens qui ne partagent pas nécessairement des idées racistes.…
En savoir plus

Tour du monde des centres de rétention

Un tour d'horizon des expulsions dans plusieurs pays, en Autriche, en Suisse, aux États-Unis, en Australie et en Lybie. C'est rare d'avoir des informations sur les conditions de vie des migrants hors de l'Union Européenne; on s'aperçoit que la gestion policière des populations est une prérogative de l'état partout où il est assez fort pour l'imposer. Tous les textes ci-dessous sont extraits du Quotidien des Sans-Papiers. AUTRICHE - FC sans-papiers : En Autriche, à Vienne, le jeudi 29 avril les flics ont fait raid lors de l’entrainement d’une équipe de foot appelée le FC sans-papiers…
En savoir plus

Nouvelle révolte dans le centre de rétention de Ponte Galeria à Rome

Le texte ci-dessous est la traduction du compte-rendu de Macerie, le site d'un collectif d'anti-racistes italiens (c'est ainsi que l'on désigne en Italie les mouvements qui travaillent en général sur les questions liées à l'immigration, discriminations, rafles, rétention, expulsions...), qui ont des contacts téléphoniques quotidiens avec les retenus dans les différents centres, et animent régulièrement des actions de solidarité. J'ai ajouté des précisions en ce qui concerne les dates et le contexte qui sont ici en italique. Dès que ce sera possible nous posterons des mises à jour sur cette révolte, ainsi qu'un résumé des…
En savoir plus